Posez ici vos questions sur sur les allocations logement, sur le Loca-Pass, sur les prêts de la CAF, sur le chèque énergie ou toutes aides visant à acquérir ou vous maintenir dans votre logement
#24026
Madame, Monsieur,

Je suis propriétaire depuis 2003 d'un logement insalubre et inhabitable en Ile de France (Colombes 92700), suite à deux dégâts des eaux greffés l'un sur l'autre.

Ma salle de bain et ma cuisine ont été entièrement détruites en 2012 suite à la réparations des parties communes en lien avec le 1er dégât des eaux.

Étant donné que des procédures de plaintes sont en cours contre 2 assurances et mon syndic de copropriété, en regard des graves défauts de prises en compte du sinistre, les procédures m'imposent de ne pas refaire mon appartement afin de ne pas cacher le moindre défaut qui n'aurait pas été pris en compte dans les expertises (de toutes façons, je n'ai pas l'argent pour les faire, et les travaux qui se montent à 12000€ incombent aux assurances, comme confirmés par les différentes expertises).

Un second dégât des eaux est venu se greffer sur l'ancien en 2018 causé par des activités touchant aux bonnes mœurs, par les locataires au dessus de mon logement (des dizaines de douches sont prisent chaque jours par les locataires...).

Le propriétaire du logement au dessus de chez moi (propriétaire de 14 autres logements), n'a fait faire que des travaux de surface par son plombier, sans jamais pouvoir fournir la moindre facture et sans jamais déclarer ce dégât des eaux à son assurance (15 recherches de fuites référencés par mes soins au 20/01/22).

A ce jour, j'ai du quitter le bien dont je suis propriétaire suite aux menaces du proxénète présumé du dessus, aux manquements d'obligations du bailleur, et aux difficultés de pouvoir vivre décemment dans celui-ci depuis des années.

Pour pallier à ces menaces et à l'impact de cette situation sur ma santé (je suis épileptique et a une station debout pénible suite à 14 opérations aux membres inférieurs), je suis retourné habiter en province à la fin du 1er confinement, et j'ai du prendre un logement en location à Saintes (17100).

Je bénéficie d'une AAH depuis aout 2021 se montant à 825€ et une rente AT de 70€ par mois (taux d'incapacité compris entre 50% et 80 %).

Les charges de mon logement en location à Saintes, les charges de copropriété de mon logement à Colombes et les impôts locaux de Colombes (mon logement est maintenant considéré en résidence secondaire par l'administration fiscale et celle-ci me demande 700€), dépassent mes revenus actuels de plus de 200€ chaque mois, et ce, sans même payer de nourriture, d'essence, de vêtements ou de d'indemnités auprès de mon avocat (j'ai déjà fait intervenir l'aide juridique auprès de mon ancienne avocate, mais vu les rémunérations proposées, celle-ci n'a jamais fait le nécessaire pour s'impliquer comme il se doit dans mes dossiers, et j'ai du prendre un nouvel avocat à mes frais).

Mes différentes demandes d'aides aux logement, d'aides aux consommation d’énergie, d'aides au ramassement d'ordures, à la mutuelle ou d'aides à la nourriture, me sont refusées vu que je suis déjà propriétaire.

Ma famille et mes amis m'aident comme ils le peuvent, mais je cumule actuellement de nombreuses dettes auprès d'eux chaque mois pour palier à ce manque d'aides.

A ce jour, une demande d'exonération de mes impôts locaux à été demandé aux impôts de colombes, et j'attend actuellement leurs retours.

Le second dégât des eaux semble être sur la voie de la résolution (murs et plafonds secs au 20/01/22), mais la clôture de ces dossiers risquent de prendre encore 2 ans.

Depuis de nombreuses années, je n'ai pu bénéficier que d'une aide ponctuelle 20€ par la mairie de Colombes, et d'une aide de 35€ par une assistante sociales de Saintes.

Je viens donc vers vous pour savoir si des aides pourraient exister pour m'aider dans ma situation car je ne sais plus vers qui m'orienter pour bénéficier d'un moindre soutien financier.

Je vous remercie beaucoup par avance pour l'étude de ma situation difficile et compliquée, et pour les éventuels biais d'aides vers lesquels vous pourrez m'orienter.

Bien à vous

CN

Ps: j'ai tous les justificatifs prouvant ces situations à votre dispositions
#24423
Bonjour lanavarre,

Tout d'abord, je tiens à vous souhaiter beaucoup courage pour cette période difficile. Malheureusement, le temps des procédures est un temps bien long.

Je tiens à vous dire que votre post nous a beaucoup touché sur ce forum. Votre sang froid et votre réflexion face à l'adversité force l'admiration. Malheureusement, nous ne pouvons guère vous apporter une aide concrète. Vous avez déjà sollicité par vous même les dispositifs d'aides, et je ne vois pas d'autres aides à vous conseiller.

En revanche, la situation que vous vivez est tout à fait indigne et je ne peux pas m'empêcher de penser que vous méritez d'être aidé en attendant la fin de la procédure.

C'est pourquoi je me demande si vous ne devriez pas frapper à la porte du Conseil Départemental de la Charente maritime et demander à ce que votre situation puisse être étudiée par le service action sociale. Les départements ont un potentiel d'aide important. Un travailleur social pourra évaluer vos besoins en aide et présenter votre dossier en commission. Il est tout à fait possible qu'une enveloppe puisse vous être allouée pour vous aider à traverser cette période.

Je regrette de ne pas pouvoir vous aider davantage.

Tenez au courant de l'évolution de la situation !

Cordialement !
#24568
Bonjour

Tout d'abord, merci beaucoup pour votre retour, votre empathie et votre soutien à ma situation.

Pour vous répondre, en effet, j'ai écumé moult lieu où j'aurai pu éventuellement avoir de l'aide ou des conseils sur ma situation, mais il est vrai que les marges de manœuvre restent limitées.

J'étais allé au conseil général de la Charente Maritime il y'a plusieurs mois pour avoir une aide à ma demande d'AAH, mais aucune référence à une aide potentielle à cette situation n'avait été évoquée par leurs soins.

Sur vos conseils, je vais donc solliciter le conseil département et espère que leurs champs d'action pourront permettre une moindre aide.

Je ferai en sorte de vous remonter l'information dès lors que j'aurai pu effectuer ce rdv.

Je vous remercie mille fois pour vos visions et vos conseils, et espère pouvoir vous remonter de bonnes nouvelles prochainement.

Bien à vous et à toute l'équipe.

CN
#25769
Bonjour lanavarre,

De notre humble expérience, la ténacité paie souvent en matière d'accès à l'aide. Je me rappelle notamment de la situation surréaliste qu'avait vécu Dédale pour percevoir son chèque énergie. Des dizaines de mails, de courrier, d'appels et de messages sur ce forum pour avoir un maximum d'avis sur sa situation.

Dédale était un pu comme vous. Intelligent, analytique et surtout refus de lâcher l'affaire ! Et bien il a fini par obtenir gain de cause alors que personne n'y croyait plus !

Ainsi, nous espérons tous que ce rendez-vous puisse déboucher sur une solution !

N'oubliez pas de nous donner de vos nouvelles.

A bientôt.

Cordialement.
Sujets similaires
SUjet Réponses Vues Dernier message
1 546 par Mat42
mer. 2 mars 2022 08:35
Le proprietaire de logement au même temps papa de l'enfant
par saint_louis68 » ven. 21 janv. 2022 05:23 » dans Aides aux familles
1 209 par saint_louis68
ven. 21 janv. 2022 06:18
Logement
par Valanc » dim. 1 mai 2022 10:04 » dans Discussions et Opinions
1 162 par CharlotteB
lun. 2 mai 2022 09:47
Double logement
par laura.lerouge » mar. 14 sept. 2021 17:05 » dans Aides au logement et à l'énergie
1 152 par Renaud
mer. 15 sept. 2021 10:38
RSA et forfait logement
par Calirob » mar. 23 nov. 2021 19:41 » dans RSA
4 362 par Calirob
mer. 24 nov. 2021 22:01